Le port de la côte ouest américaine a connu en avril une baisse de 17 % du volume des conteneurs par rapport à l'année précédente. En cause, la pandémie, qui n’a épargné aucun port américain.

Les importations ont diminué de 20 %, les conteneurs vides à destination de l'étranger de 12 % et les exportations de 17 %. Au cours des quatre premiers mois de l'année, le volume total de Long Beach a diminué de près de 10 % en EVP . 

L'industrie manufacturière, en plein essor en Chine, a permis de préserver une partie du trafic sur les routes transpacifiques. Toutefois, la baisse de la demande de biens de consommation a entraîné celle des volumes d'importation, a déclaré le port. Les exportations ont été par ailleurs entravées par la perturbation des services de transport.

Mais le pire est à venir. À Long Beach et dans le port adjacent de Los Angeles – le complexe portuaire de la baie de San Pedro – les transporteurs maritimes ont prévu 48 annulations de traversées au cours du deuxième trimestre de l'année, soit cinq fois plus qu’il y a un an à la même période. 

Au port de Los Angeles, le volume total a diminué de 6,5 % en avril par rapport à l'année précédente mai,s début mai, le directeur général du port, Gene Seroka, évoquait un résultat « meilleur que prévu » compte tenu des circonstances difficiles. 

La rédaction