L’armateur danois de porte-conteneurs doit publier les résultats de ses exercices trimestriels et annuels définitifs le 9 février mais d’après ses performances non auditées, il fera bien mieux que ses prévisions plusieurs fois ajustées au cours de l’année dernière. 

L’Ebitda (résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissement) de Maersk pour l’année 2021 s’oriente vers les 24 milliards de dollars, soit 1 à 2 Md$ de plus que ce que la compagnie danoise avait prévu début novembre. Le bénéfice avant déduction des charges, des produits d'intérêt et des impôts (Ebit) est davantage dans les clous de ses prévisions, à 19,8 Md$. Le transporteur danois de conteneurs ressort de l’année avec un flux de trésorerie disponible de 16,4 Md$. C’est aussi bien plus que ce qu’il avait projeté (14,5 Md$).

Maersk étend sa toile dans le fret aérien et annonce un Ebitda de 6,9 Md$ au troisième trimestre

Surchauffe

Maersk a publié un chiffre d'affaires non audité de 18,5 Md$ pour le quatrième trimestre, bien que les volumes aient diminué de 4 %. Mais les taux de fret, en hausse de 80 % par rapport à la même période 2020 (déjà portée par des taux de fret en surchauffe), permettent d’afficher un Ebitda sous-jacent de 8 Md$ et un Ebit de 6,8 Md$. Et ce dans un contexte de dérèglement de la chaîne d’approvisionnement mondial, de perturbations du transport maritime et de congestion portuaire.

A.P Moller Maersk publiera ses perspectives et ses résultats audités le 9 février prochain.

A.D.