Marc Papinutti, directeur du cabinet d'Élisabeth Borne quand elle était en charge de la Transition écologique et solidaire et des Transports, va désormais piloter le cabinet du nouveau ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

Le décret est paru le 7 juillet et a été publié au JO le lendemain. Marc Papinutti, a été nommé directeur de cabinet de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, résultant du récent remaniement qui a placé ce ministère le dixième rang protocolaire. Une fonction que Marc Papinutti a déjà excercée.

Après un bref passage comme président du directoire de la société du canal Seine-Nord Europe, l’ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts était revenu au ministère des Transports en 2017 pour diriger le cabinet d’Élisabeth Borne, alors titulaire du portefeuille. Il rejoint l’équipe de l’ombre d’un gouvernement dirigé par son ancienne patronne devenue Première ministre. Le dircab est un connaisseur des dossiers Transports. Il a dirigé Voies navigables de France (VNF) pendant sept ans.  

L’homme a débuté son parcours professionnel comme chargé d'études à l'Observatoire économique et statistique des transports en 1984 avant d’occuper différents postes à la Direction régionale de l’équipement d’Ile-de-France. 

Fleuve, rail et ports

Il débarque au ministère de l’Équipement et des Transports à la fin des années quatre-vingt où il officie en tant que responsable de la cellule informatique et statistique à la direction des ports et de la navigation maritime puis en qualité de rapporteur au Commissariat au Plan pour la prospective des transports dans les années 90. De retour au ministère des Transports dans les années 2000, il assure la sous-direction des transports par voies navigables à la direction des transports terrestres, puis des infrastructures de transports ferroviaires et collectifs, avant de rejoindre le cabinet de Jean-Louis Borloo au ministère de l’Écologie en 2007. Il passera un temps par la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGTIM) avant de rejoindre VNF.  

Depuis 2019, il était en outre commissaire coordonnateur auprès du conseil de coordination interportuaire et logistique Méditerranée Rhône Saône. En mars dernier, il avait été confirmé à la tête de la direction générale des Infrastructures, des Transports et des Mobilités, qui s’est substituée à la DGITM au sein du ministère de la Transition écologique, la mer ayant été rattachée à la nouvelle direction générale des Affaires maritimes, de la Pêche et de l’Aquaculture confiée à Éric Banel. 

La rédaction