©GPMB

La déléguée générale de l’Union maritime et portuaire de Bordeaux a été désignée à la présidence du Conseil de développement du Grand port maritime de Bordeaux, l’une des trois instances de gouvernance avec le Conseil de surveillance et le Directoire. Elle sera secondée par Patrick Lapouyade, de l’association CPIE Médoc, en tant que vice-président. Le conseil a par ailleurs émis un avis favorable à la politique tarifaire de 2021.

Le port de la façade atlantique a installé son nouveau Conseil de développement. Les membres ont désigné Maud Guillerme, déléguée générale de l’Union Maritime et Portuaire de Bordeaux, et Patrick Lapouyade, de l’association CPIE Médoc, à la présidence et vice-présidence. Deux commissions ont par ailleurs été mises en place, dont celle des investissements tandis qu’a été décidée la création d’une commission économie.

Au cours de la séance, le conseil a par ailleurs émis un avis favorable à la politique tarifaire de 2021 et commencé à bâtir un programme de travail pour l’élaboration du futur Projet stratégique 2021-2025. Il se réunira de nouveau en séance plénière avant la fin de l’année.

Le conseil de développement est composé de 30 membres répartis en 4 collèges représentant la place portuaire, les milieux professionnels, sociaux et associatifs ainsi que les collectivités territoriales (liste à retrouver ici). Il se réunit au moins deux fois par an.

La rédaction