L'Autorité maritime et portuaire de Singapour et le géant des engrais Yara International rejoignent MISC, Lloyd's Register, Samsung Heavy Industries et MAN Energy Solutions dans une ncoalition en faveur de l'ammoniac.​

Le port de Singapour et le fabricant norvégien de produits chimiques et d’engrais Yara International se joignent au projet qui avait été dévoilé pour la première fois en janvier 2020 et qui vise à étudier l'utilisation de l'ammoniac comme carburant marin. La société de classification Lloyd's Register (LR), le constructeur sud-coréen Samsung Heavy Industries, le motoriste MAN Energy Solutions et la principale compagnie maritime de Malaisie MISC font partie des premiers membres de cette coalition récemment baptisée « Castor Initiative ». En tant que premier hub d’avitaillement de carburants marins, Singapour devrait servir de plateforme opérationnelle pour tester les procédures de soutage et de sécurité du futur carburant.

« Avec l’adhésion de MPA et de Yara, l'alliance dispose désormais de représentants de l’ensemble des activités de l'écosystème maritime. L'expérience et l'expertise de chaque partenaire seront essentielles au succès de l'initiative, de la conception à la réalisation du projet » a commenté l'alliance.

Yara se dit prêt à produire de l'ammoniac vert pour les navires

500 000 t d’ammoniac vert

L’an dernier, s'exprimant à l’occasion d’une conférence devant des investisseurs, la société norvégienne Yara avait déclaré qu'elle allait convertir son usine d'ammoniac existante – Porsgrunn en Norvège – afin de produire de l’ammoniac vert en tant que carburant pour le transport maritime mais aussi des engrais sans carbone et des applications industrielles. Le fabricant norvégien se dit en mesure de produire à Porsgrunn 500 000 t d'ammoniac vert par an. À condition de bénéficier de cofinancement et d’un cadre réglementaire adapté, le site pourrait être opérationnel d’ici à 2026. 

« L'ammoniac est le vecteur d'hydrogène le plus prometteur et le carburant de transport maritime sans carbone », avait tranché Svein Tore Holsether, président et directeur général de Yara. 

DFDS et Maersk soutiennent le projet danois d'ammoniac vert

1 Md$

En septembre dernier, LR a accordé une approbation de principe (AiP) à Samsung Heavy Industries (SHI) pour la conception de son pétrolier à ammoniac, un projet mené avec MISC et MAN Energy Solutions.

Les initiatives en faveur de l’ammoniac se sont bousculées ces derniers jours. Le 23 février, DFDS et Maersk se sont engagés en faveur du grand projet de production d'ammoniac vert annoncé par le Danemark. L’ambition, portée par plusieurs poids lourds de l'agroalimentaire danois, pourrait se concrétiser dans un délai de cinq ans. L'investissement s'élève à environ 1 Md€.

La rédaction

Photo : ©DR