MSC aurait signé des lettres d'intention avec deux chantiers chinois pour deux séries de dix navires de 15 000 EVP. Il serait en outre en pourparlers pour une autre série de 7 navires dans un troisième chantier, également en Chine.

Grand affréteur de navires, MSC aurait néanmoins cédé à l’envie de la propriété. La compagnie italo-suisse aurait, selon Alphaliner, signé des lettres d'intention avec deux chantiers chinois pour deux séries de dix panamax de 15 500 EVP. Le transporteur serait en outre en pourparlers pour une autre série de sept navires dans un troisième chantier, également en Chine. Si ces commandes étaient officialisées, elles apporteraient au numéro deux mondial de la ligne régulière une capacité supplémentaire de près de 420 000 EVP et 27 navires alors que son carnet de commandes compte sans cela 450 000 EVP et 22 navires.

L’ensemble représenterait un coût de quelque 3,3 Md$. Selon le spécialiste de la ligne régulière, mentionnant des sources industrielles, MSC a conclu des accords préliminaires pour cinq commandes et cinq options avec Dalian Shipbuilding Industry Company (DSIC) et Guangzhou International Shipyard (GSI), deux entités du géant chinois de la construction navale CSSC. En outre, le transporteur serait en pourparlers avec Cosco Shipping Heavy Industry (Yangzhou) pour sept unités de 15 500 EVP.

16 navires d’occasion acquis

Ces derniers mois, le transporteur a également acquis nombre de navires d'occasion, renforçant ainsi sa flotte dans les segments de petite et moyenne taille. Au 3 février, MSC avait acquis en quatre mois 16 navires totalisant 92 900 EVP pour une valeur de plus de 260 M$. Avec une flotte de 591 unités dont 157 en propriété et une capacité totale de 3,9 MEVP, le second armateur mondial dans le secteur du conteneur possède 16 % de parts de marché, se rapprochant dangereusement de son partenaire d’alliance (2M) Maersk (4,1 MEVP et près de 17 % de PDM).

A.D.