L'opérateur de vraquiers et de pétroliers prévoit de se séparer d’obligations pour un montant de 100 M$. Le produit sera utilisé pour « des opportunités principalement sur le marché du vrac sec ».

Dans un communiqué, Norden indique être en quête de 100 M$ pour financer des opérations de croissance externe, notamment dans le vrac sec. « Une émission d'obligations de premier rang non garanties et non remboursables à trois ans, libellée en dollars avec un montant d'émission maximum de 150 M$ et un montant d'émission initial attendu de 100 millions de dollars maximum, pourrait suivre, sous réserve, notamment, des conditions du marché », peut-on lire dans l'annonce faite en bourse par l’exploitant de vraquiers et de pétroliers.

Le marché du vrac sec porteur a incité Norden, en mai, à relever une nouvelle fois ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Il s'attend désormais à un résultat annuel de l'ordre de 110 à 160 M$ contre 75 à 125 M$ anticipés précédemment. Outre l'unité de vrac sec Dry Operator, le groupe comprend la société d'armateurs Asset Management et la société de pétroliers Tanker Operator. 

Norden disposait d’une flotte 322 navires à l’issue du premier trimestre.

La rédaction

 

Sur le même sujet