À la dernière actualisation par la compagnie, le 31 décembre, 126 conteneurs délogés avaient été déchargés à Kobé où a trouvé refuge le porte-conteneurs de 14 000 EVP après son avarie. L’opération devrait prendre plus d’un mois.

Au dernier jour de l’année – dernière actualisation de la compagnie quant aux suites de la catastrophe maritime impliquant le ONE Apus – 126 boîtes avaient été déchargées à Kobe, où est amarré le porte-conteneurs de 14 000 EVP alors que les opérations ont commencé le 11 décembre.

Le navire, géré par NYK Shipmanagement, a fait les frais de conditions météorologiques difficiles – orage et forte houle – dans la nuit du 30 novembre à 1 600 miles nautiques au nord-ouest d’Hawaï alors qu'il naviguait vers le port américain de Long Beach. Plus de 1 800 conteneurs sont passés par-dessus bord, dont 64 de marchandises dangereuses. Cinquante-quatre boîtes contenaient des feux d'artifice et dix, des batteries et de l'éthanol.

L'enlèvement minutieux des unités restées à bord mais délogées devrait prendre plus d'un mois, la sécurité étant la priorité, indique l’armateur. La lenteur de l’opération s’explique par l'enchevêtrement des conteneurs à bord et la difficulté à opérer chaque déchargement sans nuire à l’intégrité de la marchandise et au navire. Sans oublier la sécurité des personnes, ajoute ONE.

ONE Apus : ONE estime à 1 900 le nombre de conteneurs perdus en mer

 

L'opération, suspendue pendant les fêtes de fin d’année, doit reprendre le 5 janvier mais à un rythme plus lent en raison des travaux de réparation qui seront effectués simultanément sur les ponts. Une fois que tous les conteneurs auront été déchargés, chacun d'entre eux sera évalué. L’opération terminé, pourra alors commencer l’inspection des dommages au navires. Une enquête sur les causes de l’accident est en cours, menée en collaboration avec l'État du pavillon (en l'occurrence le Japon) et les autorités maritimes compétentes…

A.D.

ONE Apus et les autres : la perte de conteneurs reste un sujet

Sur le même sujet