Alors que la période est traditionnellement une saison morte en raison des vacances qui encadrent le Nouvel an chinois, les ports chinois ont été particulièrement fréquentés.​

Selon les dernières données de la China Ports & Harbours Association (CPHA), les ports n’ont pas décéléré pendant le Nouvel an chinois (du 11 au 17 février), période qui correspond en principe à une morne saison. Dans un contexte de forte reprise de l'économie chinoise, les principaux ports pivots tournent à plein régime : les flux de conteneurs traités à Shanghai sont en hausse de 20 % par rapport à 2020 et celui de Ningbo Zhoushan, de 28,85 %.

Dans les huit principaux ports à conteneurs chinois, le volume moyen a augmenté de 9,6 % par rapport à l'année précédente. Outre Shanghai et Ningbo Zhoushan, Tianjin, Guangzhou et Shenzhen s’affichent à plus de 10 %. 

Tous les indicateurs au vert

L'indice des directeurs d'achat (PMI), reflet de l’état de santé du secteur manufacturier, a atteint 51,3 en janvier, dans sa sphère d’expansion pour le 11e mois consécutif, selon les données du Bureau national des statistiques. L’indicateur, qui prend en compte les prises de commandes, la production, les livraisons et les stocks, était passé à 35,7 en février 2020, avant de revenir à 52 en mars et, depuis, autour de 51.

Pour la CPHA, les ports chinois devraient réaliser un premier trimestre particulièrement dynamique d’autant que toutes les usines ont repris leur production après les vacances. 

La rédaction