Le directeur des opérations du groupe de défense Thales, Pierre-Éric Pommellet, devrait succéder fin mars à Hervé Guillou, atteint par la limite d'âge, à la tête du constructeur Naval Group. 

Le profil de Pierre-Éric Pommellet devrait être présenté par le conseil d'administration de l'entreprise à l'issue d'une assemblée générale des actionnaires et sa nomination devra ensuite être formalisée par décret du président de la République. 
Le futur PDG du constructeur des frégates, porte-avions et sous-marins français est un spécialiste du secteur aéronautique et notamment des systèmes de navigation. Ancien de Polytechnique et de Sup'Aero, il a débuté sa carrière à la Direction générale de l'armement (DGA) où il a notamment travaillé sur le programme de frégates Horizon au sein de la Direction des constructions navales (DCN, ancêtre de Naval Group). 

Chef de cabinet de Jean-Pierre Raffarin, alors ministre des PME, de 1995 à 1997, il a rejoint Thales en 1997, puis occupé plusieurs fonctions de direction au sein des activités aéronautiques et de défense du groupe. Il avait même été pressenti pour en prendre la direction en 2014, finalement attribuée à Patrice Caine auquel il a succédé comme directeur général chargé des opérations de l'électronicien de défense.

Naval Group est détenu à 62,25 % par l'État et à 35 % par le groupe d'électronique et de défense Thales. Il a réalisé 3,6 Md€ de chiffre d'affaires (en 2018) et emploie plus de 14 800 salariés de par le monde.

La rédaction