La compagnie a affrété un navire supplémentaire auprès de l’armateur néerlandais Holwerda pour le déployer sur son service conteneurisé entre le port côtier belge et le port anglais du Yorkshire à partir du 1er juin. Avec l’arrivée de ce second navire, P&O Ferries passe sa fréquence à six traversées par semaine​.

Démarrée il y a exactement quatre ans, la liaison assurée par P&O Ferries entre Zeebrugge et Hull avait été pensée comme une alternative aux ro-pax pour le fret non accompagné afin d'avoir plus d'espace pour les camions avec chauffeur sur ses deux navires ro-pax. Lancé initialement avec trois rotations par semaine, le service conteneurisé permet de transporter des conteneurs aux caisses mobiles en passant par les châssis-remorques. 

Six traversées par semaine

L’armement basé à Douvres vient d’affréter le 648 Freya auprès de l'armateur néerlandais Holwerda qui rejoindra le 1er juin l’Elisabeth. Le navire effectue actuellement trois allers-retours par semaine entre Zeebrugge et le port au confluent de la rivière Hull et de l'estuaire Humber. La décision de doubler la capacité de son service lo-lo fait suite à la fermeture du service ro-ro à la fin de l'année dernière.

P&O Ferries a entre-temps vendu les deux ro-pax qui desservaient la route Zeebrugge-Hull à l'opérateur méditerranéen GNV (groupe MSC). Avec l’arrivée de ce second navire, P&O Ferries va donc doubler sa fréquence à six traversées par semaine, fréquence quotidienne de l'ancien service ro-ro.

Dans le transmanche, l’armement P&O Ferries a longtemps été un acteur important du port belge, tant en ce qui concerne ses activités ro-pax que ses services rouliers pur fret. Il a en outre acquis un statut d’opérateur maritime multimodal permettant à la compagnie du groupe émirati DP World d’assurer des connexions ferroviaires directes avec l’hinterland belge, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Europe centrale et de l’est.

La rédaction

Photo ©DR