La tête de série des cinq vraquiers newcastlemax au GNL, affrétés par BHP auprès d'Eastern Pacific Shipping pour cinq ans, a reçu son premier avitaillement à Singapour par Shell.

BHP a accueilli le Mt. Tourmaline que la société minière néerlandaise positionne comme le « premier newcastlemax alimenté au GNL au monde ». Il transportera du minerai de fer entre l'Australie occidentale, où sont basées ses opérations de minerai de fer, et l'Asie à partir de 2022. BHP a affrété cinq navires du même type auprès d'Eastern Pacific Shipping (EPS) pour une durée de cinq ans et a attribué le contrat de fourniture de GNL à Shell.

Lors de son voyage inaugural, le navire est arrivé au port de Jurong à Singapour pour sa première opération de soutage au GNL, opérée par le FueLNG Bellina. Le souteur est exploité par une coentreprise entre Shell Eastern Petroleum et Keppel Offshore & Marine.

Une fois souté, le vraquier de 209 000 tpl devait partir pour Port Hedland en Australie occidentale.

Un changement de culture dans l’industrie minière

« Ces navires devraient réduire les émissions de gaz à effet de serre de plus de 30 % par voyage par rapport à un voyage effectué avec un carburant conventionnel. Ils contribueront à notre objectif de 2030 visant à réduire de 40 % l'intensité carbone de nos affrètements », indique le directeur commercial de BHP, Vandita Pant.

« Ces newcastlemax au GNL sont une première mondiale, mais plus important encore, ils représentent un changement de culture dans le transport maritime et l'exploitation minière, a souligné pour sa part Cyril Ducau, le directeur général d’origine française d’EPS. Ces navires montrent aux deux industries qu'une réduction significative des émissions de carbone est possible aujourd'hui et nécessaire à mettre en œuvre, alors que nous travaillons vers des solutions nettes zéro. »

La rédaction

Photo :©VesselFinder