En moins de six mois, le Brésil, qui figure parmi les plus grands importateurs de blé au monde, en a exporté plus de deux fois plus qu'en 2021, soit 2,5 Mt .

Entre le 1er janvier et le 20 juin, le Brésil avait exporté 2,5 Mt contre 1,12 Mt pour l’année entière en 2021. L'appréciation du dollar et la guerre entre la Russie et l'Ukraine, grenier à blé du monde (30 % du marché mondial, 210 Mt) sont à l’origine de cette croissance inattendue.

Le prix du boisseau de blé a franchi le cap des 12 $ à Chicago contre 8 $ avant la guerre et 10 $ actuellement. Sur le marché intérieur, selon la variable du taux de change, les prix sont passés de 95 à 120 réals le sac.

12 Mt par an

Toutefois, malgré la performance exceptionnelle des exportations, le Brésil est actuellement le quatrième importateur mondial de blé, avec 6,2 Mt importés. L'industrie brésilienne consomme en moyenne quelque 12 Mt par an, et bénéficie actuellement d'une récolte et d'un rendement record.

Plus de 80 % de l'offre de blé du Brésil est concentrée dans la région sud, notamment dans les États de Paraná et de Rio Grande. La récolte est attendue entre 8,5 et 9 Mt si les conditions météorologiques le permettent. Le Brésil a connu ces derniers temps des épisodes climatiques dévastateurs, sécheresses, pluies torrentielles, rutpures de barrages...

La rédaction

Photo : Port de Rio Grande