Royal Caribbean a lancé officiellement la construction de son 5e paquebot de la série Oasis. Il sera plus grand que le Symphony et il est en construction à Saint-Nazaire, tout comme le 6e à livrer deux ans après.

Les Chantiers de l'Atlantique ont démarré la construction à Saint-Nazaire d'une nouvelle unité de la classe Oasis, dont les navires en service sont parmi les plus grands paquebots de croisière au monde. Le plus connu et plus grand au monde est à ce jour le Symphony of the Seas (8 800 passagers), lancé en 2018.

Royal Caribbean Cruises Ltd., qui avec l'une de ses marques de croisière Royal Caribbean est le n°2 mondial derrière Carnival Corp., n'a rien communiqué sur son futur navire amiral qui devrait cependant faire de l'ombre au Symphony en termes de taille.

Le quatrième de la série, Odyssey of Seas, est en construction au sein des chantiers allemands de Meyer Werft Meyer (la coupe de la première pièce d’acier de l’Odyssey of the Seas a eu lieu le 1er février 2019) et sera livré en 2020. Les Chantiers de l'Atlantique doivent livrer le 5e en 2021 et un 6e en 2023. 

Royal Caribbean Cruises Ltd. (Royal Caribbean International, Celebrity Cruises, Azamara Club Cruises et Silversea Cruises ; 50 % de la marque allemande TUI Cruises ; 49 % de la marque espagnole Pullmantur et 36 % de la marque chinoise SkySea Cruises) a annoncé le 1er mai des résultats financiers au-delà des attentes du marché.  La société a enregistré un bénéfice par action de 1,31 $ (soit environ 275 M$) pour le premier trimestre alors que les analystes tablaient l'estimaient à 1,11 $. À cette occasion, les dirigeants de Royal Caribbean ont annoncé que The Oasis of the Seas reprendrait ses activités le 5 mai, après avoir subi des réparations à Cadix. Le 1er avril, l'Oasis a été endommagé par des grues de chantier à l'arrière du navire alors qu'il était au chantier naval de Grand Bahama (dont il est à la fois client et investisseur). Trois départs de Port Canaveral ont du être été annulés. L'impact de l'accident a été chiffré par l'entreprise à 52 M$ après assurance.

Le 6e navire de la classe Oasis sera le 23e navire construit à Saint-Nazaire. Cette commande est toutefois subordonnée à un financement, qui devrait être finalisé d'ici la fin du premier semestre. RCCL avec l'ensemble de ses marques exploite une flotte de 60 navires. Une quinzaine sont en commande. 

La rédaction