Le constructeur sud-coréen a obtenu le sésame de la société de classification Korean Register of Shipping (KR) pour son nouveau système de capture du carbone à bord, qui peut être utilisé sur les navires propulsés au GNL.

Samsung Heavy Industries planche sur la capture de carbone depuis 2020, notamment en s’appuyant sur les solutions énergétiques de décarbonation du spécialiste sud-coréen Panasia.

Les partenaires ont annoncé avoir obtenu l'approbation de principe (AiP) de la Korean Register of Shipping pour le système de capture à bord qu’ils ont développé en propre pour des navires à la propulsion conventionelle mais optimisé en vue d’une application à des navires au GNL.

« Cette technologie utilise un absorbant à base d'amine pour séparer et récupérer le dioxyde de carbone des gaz d'échappement du GNL qui alimente un moteur ou un générateur de navire », a déclaré SHI.

Un premier contrat avec BASF

Samsung Heavy effectue actuellement une campagne d’essais dans une installation de démonstration construite par Panasia à Jinhae, dans la province du Gyeongsang.

L’an dernier, le constructeur avait déjà signé un contrat de service relatif à cette technologie avec le géant allemand de la chimie BASF.

Il prévoit une commercialisation de son système d’ici 2024.

La rédaction