Le propriétaire non exploitant de porte-conteneurs, parmi les premiers pourvoyeurs mondiaux de navires, a renouvelé avec un armateur européen un contrat d’affrètement portant sur près de 85 000 EVP pour la période de 2023 à 2025. 

La sécurisation des capacités dans un économie où il faut gérer la rareté n’a pas de prix. Preuve en est, si tant est qu’il en faille encore, Seaspan, propriétaire de navires et non-exploitant, a annoncé avoir signé un accord avec un « armateur européen » (dont l’identité n’a pas été révélée mais qui ne tardera pas à être divulgée), prolongeant les conditions d’un contrat d'affrètement en vigueur pour 18 porte-conteneurs. Les navires, qui totalisent 83 750 EVP, devaient auparavant être affrétés, selon les navires, en 2023 et 2024. Ils ont été tous prolongés jusqu'en 2025. Ce renouvellement devrait générer environ 200 M$ de flux de trésorerie supplémentaires.

Seaspan, filiale du groupe Atlas, est actuellement l’un des plus grands bailleurs mondiaux de porte-conteneurs, principalement axé sur contrats à long terme et à taux fixe. Au 31 décembre 2021, la flotte en exploitation de Seaspan comprenait 133 navires d'une capacité totale de 1,15 MEVP. La société a 67 navires en commande, ce qui portera la capacité totale de la flotte à 1,96 MEVP.

La rédaction