Le groupe singapourien de construction navale propose un plan de recapitalisation par le biais d'une émission de droits de 1,5 Md$, qui sera souscrite par la société mère Sembcorp Industries et le fonds d’investissement public Temasek Holdings. 

En souscrivant de nouvelles actions, le fonds public de Singapour Temasek pourrait devenir le plus grand actionnaire direct de Sembcorp Marine. Dans le cadre de cet accord, il est prévu que Sembcorp Marine, en grande difficulté, se désolidarise en effet de sa maison mère Sembcorp Industries, qui détient  61 % de son capital. Celle-ci a déclaré qu’elle distribuerait sa participation aux actionnaires sous forme de dividendes après l'émission de droits. Temasek, le plus grand actionnaire de Sembcorp Industries avec une participation d'un peu moins de 50 %, pourrait détenir à l’issue de l’opération entre 29,9 % et 58 % de Sembcorp Marine selon les niveaux de souscription. En 2019, Temasek s’était porté au chevet du conglomérat Keppel Corp., dont les activités comprennent aussi la construction de plateformes offshore, dans le cadre d'un accord de 4,1 Md$.

« Cette recapitalisation améliorera notre trésorerie, financera les engagements financiers en cours, renforcera notre bilan et assurera notre viabilité à long terme », a déclaré le PDG de Sembcorp Marine, Wong Weng Sun.

L'accord proposé doit aider Sembcorp Marine à surmonter les difficultés de l'industrie offshore et maritime qui ont été amplifiées par la crise sanitaire et la chute des cours pétroliers, ont déclaré les sociétés. Le constructeur de plateformes offshore a enregistré une perte nette de 137 M$ l'année dernière après celle de 74 M$ en 2018. 

La rédaction