À Singapour, la compagnie pétrolière approvisionnera en GNL la flotte des 13 000 EVP du groupe français à compter du deuxième semestre de 2023. Jusqu’à présent, CMA CGM a contracté avec TotalEnergies pour l’avitailler depuis Rotterdam, Fos-sur-Mer pour les navires exploités sur une des lignes Asie-Méditerranée, et Singapour d’ici la fin de l’année.

Selon un accord conclu sur plusieurs années, il reviendra à FuelLNG, une coentreprise entre Shell et la société singapourienne Keppel Offshore & Marine, d’assurer l’approvisionnement des navires de CMA CGM à Singapour. La flotte des 13 000 EVP sera avitaillée par le souteur Bellina d’une capacité de 7 100 m3, qui opère à partir du premier hub d’avitaillement mondial depuis janvier 2021. FuelLNG attend un autre avitailleur de 18 000 mqui doit entrer en opération en 2023. 

CMA CGM et Shell ont également signé un protocole d'accord (MoU) anticipant de futurs carburants marins à faible teneur en carbone, tels que les biocarburants, le bio/e-méthane (vers le GNL), le bio/e-méthanol. L’accord prévoit aussi des solutions techniques innovantes : mélange de GNL et d'hydrogène, technologies de réduction du glissement du méthane et développement de la technologie des piles à combustible. 

Shell et Total sont actuellement les deux majors pétrolières les plus impliquées dans le GNL en tant que carburant marin. Total affrète deux souteurs pour fournir le transporteur français : le Gas Agility (18 600 m3), en service à Rotterdam pour servir les 23 112 EVP et le Gas Vitality pour les 15 000 EVP avitaillés à partir de Fos-sur-Mer.

La rédaction

Photo : Le souteur Bellina de FuelLNG ©Keppel Offshore & Marine