Northern Lights, projet de stockage du CO2 détenu à parts égales par TotalEnergies, Equinor et Shell, a signé un premier accord commercial avec le fabricant norvégien d'engrais minéraux Yara, a indiqué TotalEnergies.

Piloté par les groupes pétroliers norvégien Equinor, anglo-néerlandais Shell et français TotalEnergies, le projet Northern Lights vise à injecter et séquestrer du CO2 dans des couches géologiques à 2 600 m sous les fonds marins via des pipelines, au large d'Øygarden, en mer du Nord, partie norvégienne. Le premier client sera le géant des engrains et d’ammoniac Yara.

Le transport et la séquestration du CO2 sera capté sur le site de Yara Sluiskil, son usine d'ammoniac et d'engrais située aux Pays-Bas. À partir de début 2025, 800 000 t de CO2 par an seront ainsi captées, comprimées et liquéfiées aux Pays-Bas, puis acheminées jusqu'au site de Northern Lights, afin d'y être stockés à des fins ultimes, indique le communiqué de TotalEnergies

« Yara va remplir les capacités disponibles de notre site Northern Lights Phase 1. Cet accord pose les bases d'un marché pour le transport et le stockage du CO2 », a souligné Børre Jacobsen, directeur de Northern Lights. Les installations de la première phase du projet doivent être opérationnelles en 2024 et permettront de stocker jusqu'à 1,5 Mt de CO2 par an, précise le communiqué.

La rédaction

Photo : ©Northern Lights