La compagnie danoise de remorquage portuaire Svitzer, en partenariat avec l’équipement norvégien Kongsberg Maritime et la société de classification américaine ABS, envisage de développer un remorqueur télécommandé dans le port de Copenhague.

Il s’appelle Recotug™. Il est le fruit d’un partenariat entre la société de remorquage portuaire Svitzer et le port de Copenhague, l’équipementier Kongsberg Maritime et la société de classification ABS. Le projet se donne pour objectif de développer un remorqueur capable d'effectuer un remorquage dans son intégralité à partir d'un centre d'opérations à distance. Svitzer entend ensuite déployer commercialement son unité dans le port danois. Entre temps, il faudra convaindre les autorités de réglementations sur la technologie et la sécurité en mer.

Le projet est la suite naturelle d’un premier partenariat Svitzer/Kongsberg Maritime (ex-Rolls-Royce Marine) annoncé en 2017, centré sur la navigation télécommandée du remorqueur Svitzer Hermod dans le port de Copenhague. Les partenaires étaient parvenus à opérer en toute sécurité un certain nombre de manœuvres sur l'eau, télécommandées et non spécifiques au remorquage. Depuis un quai du port de Copenhague, le capitaine du navire, stationné dans un centre d'opération à distance, avait ainsi réussi à amarré le navire le long du quai, puis à le désarrimer, à effectuer une rotation à 360° avant de le faire naviguer à nouveau et enfin, à l’amarrer en toute sécurité.

« Alors que nous sommes encore à plusieurs années de voir des remorqueurs sans équipage à bord en opération commerciale, il ne fait aucun doute que l'autonomie avancée progresse rapidement dans l'industrie maritime », estime Ingrid Uppelschoten Snelderwaard, directrice générale de Svitzer.

Systèmes autonomes de demain

Dans ce projet, la société de Copenhague apportera l'expérience opérationnelle, un remorqueur nouvellement construit, son équipage ainsi que des solutions techniques. Kongsberg Maritime fournira les systèmes de contrôle à distance et la technologie autonome et dirigera l'intégration des systèmes et de la technologie. ABS apportera les conseils et son expertise de façon à obtenir l'approbation réglementaire.

« Kongsberg Maritime participe déjà à plusieurs projets qui définissent les systèmes de contrôle des navires à distance et autonomes de demain. Cette nouvelle initiative pousse ce travail de pionnier encore plus loin en intégrant ces technologies clés dans un nouveau contexte d'exploitation », a indiqué pour sa part Egil Haugsdal, président de Kongsberg Maritime. 

La rédaction