©DR

L'autorité portuaire des ports maritimes polonais de Szczecin et Swinoujscie (SSPA) a annoncé le lancement d'un appel d'offres en vue de présélectionner un investisseur et opérateur pour un projet de terminal à conteneurs en eaux profondes. 

Selon les plans de l'autorité portuaire, un nouveau terminal à conteneurs, dimensionné pour accueillir des porte-conteneurs de grande capacité – deux mégamax simultanément, ce qui nécessite une longueur de quai d'au moins 900 m –, serait construit à proximité du Polskie LNG Terminal, qui a ouvert en 2016 et qui a été la première installation portuaire de Swinoujscie. La nouvelle infrastructure devrait avoir une capacité nominale d'au moins 2 MEVP par an. 

L'appel d'offres actuel doit être considéré comme un premier tour, visant à attribuer un « accord préliminaire ». Selon les conditions proposées, le futur opérateur du terminal, ou un partenaire tiers, devrait financer la remise en état et la construction des terre-pleins. Étant donné l'ampleur du projet de par sa nature offshore, l’investissement se chiffre en plusieurs centaines de millions d'euros.

Une place pour un terminal comparable à Gdansk ?

Le port de l'estuaire de Swinoujscie joue un rôle majeur dans le trafic roulier de passagers entre la Suède et le continent, mais il n'est pas un port à conteneurs, sauf pour des escales occasionnelles. Les services de conteneurs d'Unifeeder transitent néanmoins par Swinoujscie pour faire escale au port fluvial de Szczecin, 50 km plus au sud.

La Pologne était alimenté par les ports européens du Northern Range (Anvers, Rotterdam, Bremerhaven et Hambourg) jusqu'en 2009, date à laquelle un premier transporteur maritime a étendu un service Asie-Europe au nouveau terminal à conteneurs DCT de Gdansk. Si Gdansk a réussi à devenir un hub pour les conteneurs avec un volume de plus de 2 MEVP en 2019, il reste à définir si le pays peut supporter une seconde installation. À Gdynia, le plan directeur pour 2030 proposait également un nouveau grand terminal à conteneurs, rappelle Alphaliner, qui doute manifestement de la pertinence et de la viabilité du nouveau projet.

La rédaction