Le projet de l’entreprise franco-américaine prend forme. Il avait été présenté en fin d’année dernière. TechnipFMC a finalisé son opération de scission en deux sociétés indépendantes et cotées en bourse.

TechnipFMC a annoncé le 16 février la finalisation de son essaimage en deux sociétés distinctes, TechnipFMC et Technip Energies. TechnipFMC (20 000 emloyés) continuera à fournir des technologies dans le domaine des énergies traditionnelles et des nouvelles énergies. L’entreprise est cotée sur le marché boursier new yorkais Nyse. 

L’activité de Technip Énergies (15 000 personnes) se recentre autour des énergies de la transition énergétique, GNL, hydrogène et l'éthylène « avec une présence forte sur les marchés en croissance de l'hydrogène bleu et vert, la chimie durable et la gestion du CO2 ». Cette entreprise est cotée sur Euronext Paris avec des certificats de dépôt américains (« ADR »). Son action introduit à 9 €, Technip Énergies a pris plus de 30 % dès son entrée en Bourse. Cette hausse spectaculaire porte sa capitalisation à 1,62 Md€, selon Euronext. 

Nouvel administrateur

Technip Energies a annoncé, par la même occasion, la nomination d'un nouveau membre de son conseil d'administration, Simon Eyers, à compter du 16 février 2021. En plus d'être partenaire-fondateur de 4D Global Energy Advisors, une société de capital-investissement basée à Paris spécialisée dans le secteur de l'énergie, Simon Eyers a occupé des postes de direction dans diverses entreprises technologiques et a travaillé 13 ans dans l’énergie et de grandes banques d’investissement (SG Warburg & Co, Goldman Sachs et Crédit Suisse First Boston Europe).

TechnipFMC conserve 49,9 % des parts de la nouvelle entité, qui sera dirigée par Arnaud Pieton, son actuel PDG.

La rédaction