L'OMI a annoncé que toutes ses réunions jusqu'à la fin de l'année auront lieu en vidéoconférence.

La 75e session du Comité de la protection du milieu marin (CPMM), qui doit élaborer les mesures à court terme pour que le transport maritime réduise son empreinte carbone, aura donc lieu de façon virtuelle. La MEPC 75, reportée en mars à cause de Covid-19, se tiendra du 16 au 20 novembre.

Cette étude que les armateurs français devraient lire

Mise sous pression par l’UE qui a présenté sa propre stratégie pour limiter les émissions du transport maritime, l’OMI est très attendue sur ce rendez-vous. Les rassemblements physiques au siège londonien de l'organisation ne pourront pas avoir lieu avant le deuxième trimestre de l'année prochaine au plus tôt.

La rédaction

OMI : Les dessous d’une bataille autour du CO2