Trois filiales actives dans la manutention portuaire au Japon de l'armateur japonais Kawasaki Kisen Kaisha (K Line) fusionnent au sein d'une société holding appelée à devenir la société-mère par transfert d'actions.


En outre, K Line a conclu un accord concernant un transfert partiel des actions de la nouvelle holding à la société de services de transport portuaire Kamigumi. "Notre objectif est d'améliorer la qualité du service en mutualisant certaines ressources", a déclaré l'armement nippon. Sous réserve des autorisations nécessaires, K Line transférerait 49 % du total des actions de la nouvelle société à Kamigumi.
L'opération sera effective le 1er avril 2019. 

La rédaction