©UECC

L’opérateur norvégien United European Car Carriers a découpé la première tôle de son deuxième PCTC au GNL sur le chantier naval de Jiangnan Shipyard à Shanghai.

L’entreprise, détenue conjointement par Nippon Yusen Kabushiki Kaisha (NYK) et Wallenius Lines, avait commandé en mai 2019 deux transporteurs de véhicules et de camions hybrides GNL/batterie, dont le premier à livrer en 2021. En octobre dernier, elle avait fait valoir une troisième option auprès de China Ship Building Trading et Jiangnan Shipyard. Un navire que le transporteur opérant en short sea devrait positionner sur l'Atlantique.

Au total, la flotte de UECC comptera 5 PCTC (pure car truck carrier) au GNL. Long de 169 m et larges de 28 m, ils disposeront d’une capacité de transport de voitures de 3 600 unités, d'une rampe d'accès de 160 t de charge utile et d'une rampe latérale de 20 t, en capacité ainsi d’accueillir des unités de fret d'une hauteur maximale de 5,2 m.

« Ces unités permettront à UECC de dépasser l'objectif de l'OMI de réduire de 40 % l'intensité de carbone d'ici 2030 », a signifié le PDG de l’entreprise, Glenn Edvardsen. Les navires respecteront en outre les limites d'émission de NOx de niveau 3 de l'OMI, qui entreront en vigueur dans les zones ECA de la mer Baltique et mer du Nord à partir de 2021. L'alimentation par batterie de ses nouveaux navires devrait permettre en outre au transporteur de réduire les émissions pendant le séjour au port.

La rédaction