Le Mumbai Maersk, un porte-conteneurs d’une capacité de 20 000 EVP, s’est échoué dans une zone peu profonde en Mer du nord, à l'embouchure de la rivière Weser. L’événement s'est produit dans la nuit du 2 au 3 février. 

La compagnie danoise a confirmé qu’un de ses porte-conteneurs avait échoué dans la soirée du 2 février à l'embouchure du fleuve Weser, à 25 km au nord de Wilhelmshaven. Parti de Rotterdam, le Mumbai Maersk, navire de 400 m de long et d’une capacité de 20 000 EVP (année de construction : 2018) battant pavillon danois, faisait route vers Bremerhaven lorsqu’il s’est enlisé dans une zone peu profonde. Les 30 membres d'équipage sont sains et saufs et il n’y a pas de rupture de coque, a ajouté Maersk.

Jusqu’au 3 février au soir, toutes les tentatives de renflouement avaient avorté. Deux navires de soutien et cinq remorqueurs y ont été dépêchés. Une nouvelle tentative à marée haute devait être opérée vers minuit le 3 février.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons de l’accident mais selon le consultant en sécurité maritime WK Webster, « les manœuvres ne sont pas claires, car le navire est entré dans une zone où se trouvent des matériaux de dragage ».

Le navire avait précédemment déchargé à Rotterdam avant de se rendre en Allemagne. Le nombre de conteneurs à bord n’était pas connu le 3 février. 

La rédaction

Photo : ©Commandement central allemand pour les urgences maritimes (Havariekommando)