La compagnie pétrolière affrétera un souteur de GNL de 5 000 m3 actuellement en construction en Espagne. 

La major pétrolière anglo-néerlandaise « prévoit de doubler ses infrastructures de soutage de GNL sur les principales routes commerciales internationales d’ici le milieu de l’année », promet le directeur général de Shell LNG, Tahir Faruqui, qui vise une quinzaine de ports.

En attendant Shell annonce l'affrètement d'un micro-méthanier, actuellement en construction en Espagne sur le chantier Astilleros Armon pour Knusten. Le souteur sera alimenté par le terminal de regazéification Enagás à Barcelone. Lors de la commande, en 2020, le constructeur avait indiqué que l’avitailleur serait opérationnel dans un délai de deux ans.

400 opérations de soutage de navire à navire 

Le groupe pétrolier revendique à ce jour plus de 400 soutages de GNL de navire à navire dans huit ports dont Rotterdam, Barcelone, Tenerife, La Spezia, Gothenberg ou encore Jacksonville.

Il dispose depuis peu de deux nouvelles unités de soutage : le FueLNG Bellina, qui opère à partir du premier hub d’avitaillement mondial Singapour (janvier 2021) et la barge Q-LNG 4000 (novembre 2020) exploité sur la côte est de l'Amérique du Nord. Deux étaient déjà en activité : le Cardissa (6 500 m3) depuis 2017, la barge LNG London (3 000 m3) depuis 2019. Un cinquième navire de 18 000 m3 a été commandé auprès du constructeur coréen Hyundai Mipo et attendu en 2022. Il sera le premier souteur de GNL de Corée.

Shell, avec Total, sont actuellement les deux majors pétrolières les plus impliquées dans le GNL en tant que carburant marin. Total a actuellement à son actif trois souteurs : le Gas Agility (18 600 m3), en service à Rotterdam pour servir les nouveaux porte-conteneurs au GNL de 23 112 EVP de CMA CGM, le Gas Vitality attendu en octobre 2021 pour les navires de CMA CGM de 15 000 EVP qui seront avitaillés à partir de Fos-sur-Mer et un souteur opérant à Singapour, qui doit être livré par Sembcorp ce mois-ci.

Selon les données de Clarkson, 153 navires au GNL étaient en commande et 605 en service en février.

A.D.

Photo : Le FueLNG Bellina opère à partir du premier hub d’avitaillement mondial Singapour