L’armateur allemand du colis lourd continue d’étoffer sa flotte. Il attend huit nouveaux navires en 2021 et 2022. 

La compagnie maritime basée à Hambourg va recevoir huit grands navires Eco Lift F900 entre cette année et l'année prochaine. Le premier devrait être livré dans les prochains jours alors que cinq autres sont prévus cette année et deux autres en  2022. Les navires commandés au constructeur chinois CSSC sont des héritages de Zeamarine, aujourd'hui disparue, dont UHL a repris plusieurs actifs il y a environ un an.

Zeamarine avait été créée en 2018 à Hambourg sous la forme d'un joint-venture lorsque le fonds de private equity américain New Mountain et le groupe allemand Zeaborn ont convenu de regrouper les activités commerciales d'Intermarine, de Zeaborn Chartering et Rickmers. En grande difficulté, le spécialiste du breakbulk a été démantelé et restructuré. C’est à cette occasion, il y a un an, qu’United Heavy Lift, avait repris en gestion dix de ses navires conventionnels.

Une fois réceptionnées ces huit nouvelles unités, affrétées dans le cadre de contrats de 14 ans (transaction avec CSSC Leasing), la flotte d'UHL comptera 25 navires, dont 17 F900. La compagnie maritime sera alors appareillée pour transporter les plus grandes pales d'éoliennes actuellement sur le marché, jusqu'à 120 m. Les navires devraient par ailleurs émettre entre 30 et 50 % de CO2 en moins.

Sur le marché des éoliennes offshore, United Heavy Lift compte parmi ses clients Vestas, Siemens Gamesa et General Electric.

La rédaction

Photo : ©VesselFinder