Le géant minier brésilien a conclu un accord avec Vulcan pour la vente de la mine de charbon de Moatize et du couloir logistique de Nacala.

Vale a annoncé fin décembre avoir conclu un accord pour la vente de ses actifs détenus à Moatize et dans le couloir logistique de Nacala pour une valeur de 270 M$. Le groupe brésilien s’est engagé à collaborer avec les gouvernements du Mozambique et du Malawi pour assurer une transition en douceur vers le nouvel opérateur. La mine de charbon localisée dans l’ouest du pays avait représenté le plus important investissement du géant minier en dehors de son pays.

Début 2021, Vale avait annoncé son objectif de ne plus posséder d'actifs dans le secteur du charbon, en se concentrant sur ses activités principales (minerai de fer) et sur son ambition de « devenir un exploitant minier à faible émission de carbone ».

Le Mozambique avait inauguré en 2017 le corridor logistique de Nacala. Le projet, d’un investissement de 4 Md$, comprend une ligne de chemin de fer de 912 km reliant la province occidentale de Tete, riche en charbon, au port de Nacala, qui avait été spécifiquement aménagé pour accueillir de grands vraquiers. Avec ce port, le Mozambique entend concurrencer ceux de Durban en Afrique du Sud et de Mombasa au Kenya. Jusqu’à présent, l’infrastructure est détenue à parts égales (35 %) par Vale et Mitsui − l’un des plus grand keiretsu japonais − et à 30 % par des entreprises mozambicaines.

A.D.

Photo : Le port Nacala, lors de la seconde phase d’expansion. ©DR