Le minéralier Sea Zhoushan, équipé de cinq mâts rotor Norsepower, va entrer en service pour le compte du géant minier brésilien Vale.

Norsepower, le fabricant finlandais de rotors Flettner, a installé cinq mâts sur le pont d'un tout nouveau VLOC, le Sea Zhoushan, affrété par le géant minier brésilien Vale à Pan Ocean Ship Management, son propriétaire. Il s'agit, selon le fabricant, de la première installation sur un vraquier (325 000 tpl) de ces mâts de 24 m de haut et 4 m de diamètre et de l'une des plus grandes jamais mises en œuvre.

Avec cet équipement, le coût de soute devrait être réduit de 8 %, garantit Norsepower tandis que les gains d’émissions de CO2 sont estimées à 3 400 t par an. Afin de permettre le bon déroulement des opérations de chargement au port, les mâts sont rétractables grâce à des vérins hydrauliques. 

« Le système Norsepower est entièrement automatisé et détecte chaque fois que le vent est suffisamment fort pour permettre des économies de carburant et d'émissions polluantes. L'installation sur un premier VLOC démontre que notre technologie est adaptable à des profils opérationnels et des types de navires variés », indique Tuomas Riski, PDG de Norsepower. 

OMI : les débats sur l'avenir décarboné toujours douloureux

Une installation pilote

Selon l’équipementier, la propulsion assistée par le vent permet en outre de se conformer aux indices d'efficacité énergétique des navires existants EEDI, obligatoire pour les nouveaux navires depuis 2013, et celles à venir, EEXI et CII (carbon intensity indicator).
 
« Si le pilote s'avère efficace, on estime qu'au moins 40 % de la flotte pourra utiliser cette technologie, ce qui entraînerait une réduction de près de 1,5 % des émissions annuelles du transport maritime de minerai de fer de Vale », assure pour sa part Rodrigo Bermelho, responsable technique du transport maritime pour Vale.

La rédaction

Photo : ©Vale