©Wolkswagen

Le constructeur automobile allemand s’apprête à lancer le navire alimenté au GNL qu'il a affrété à Siem Car Car Carriers.

Le Siem Confucius est le premier des deux porte-voitures confiés au chantier naval chinois de Xiamen, tous deux destinés à remplacer les navires conventionnels de Volkswagen alimentés en HFO (3,5 % de teneur en soufre), désormais proscrits par la réglementation IMO 2020.

Le navire au GNL (1 800 m3, jauge nécessaire un aller-retour vers le Mexique) quittera le port allemand d'Emden avec plus de 4 800 nouveaux véhicules à bord, selon le constructeur automobile européen pour une traversée de trois semaines vers le Mexique, avec escale dans des ports du Canada et des États-Unis. Volkswagen, qui se revendique « premier constructeur automobile à utiliser des navires fonctionnant au GNL pour la distribution de voitures et de véhicules légers sur de longues distances », exploitera les deux navires sur la route transatlantique, appelée America Round Tour, d'Emden au Mexique.

Le deuxième navire, le Siem Aristote, devrait être lancé dans le courant de l'année. Les deux navires sont équipés d'un moteur bicarburant à injection directe et traitement des gaz d'échappement de MAN Energy Solutions.

Avec sa stratégie « goTOzero », nom marketing donné à sa politique environnementale qui comprend des mesures couvrant « l’intégralité du cycle du produit », depuis le développement jusqu’au recyclage des véhicules en passant par la production et les opérations, l'entreprise allemande ambitionne de réduire ses émissions totales de CO2 de 30 % d'ici 2025 et à être neutre en CO2 d'ici 2050.

La rédaction