Le Yara Birkeland, premier feeder tout-électrique et autonome de 120 EVP, commandé par Kongsberg et le groupe d’engrais norvégien Yara, ne devrait pas être autonome dès sa mise en service.

Son lancement était l’un des plus attendus de l'année 2020. Il devrait être réceptionné par le chantier norvégien Vard au premier semestre 2020. Yara International invoque les retards pris sur le développement du navire en raison de la crise sanitaire. Mais selon les médias, ils seraient davantage liés aux opérations terrestres autonomes, qui s’avèrent plus difficiles que prévu. En principe, les conteneurs doivent être chargés automatiquement au départ comme à l’arrivée.

La coque a été achevée par le site de Vard Braila en Roumanie et remorquée au chantier naval de Vard Brattvaag en Norvège pour l'armement, qui sera terminé ce mois-ci. Une fois mis en service, il sera d’abord opéré en partie manuellement avant d’être totalement autonome, pas avant 2022.

La rédaction

Photo : ©DR