L'assemblée générale de l’Organisation européenne des ports maritimes (ESPO) a élu l’Italien Zeno d’Agostino pour un mandat de deux ans à sa présidence le 7 novembre. Il succède à la Finlandaise Annaleena Mäkilä.

Lors de son assemblée générale, l’ESPO a élu à l’unanimité Zeno d’Agostino, président depuis 2015 de l’autorité portuaire de la mer Adriatique orientale, rassemblant les ports de Trieste et de Monfalcone, reconduit Daan Schalck, PDG de North Sea Ports, dans ses fonctions de vice-président et élu Ansis Zeltins, PDG du port de Riga, second vice-président.

« Nous vivons une période difficile, au cours de laquelle le rôle des ports européens devient crucial pour l'équilibre économique et géopolitique à l'échelle européenne et mondiale. Nous jouons un rôle de premier plan dans de nombreux défis qui font date, comme la transition énergétique. Il est donc essentiel pour le système portuaire européen de relever ces défis avec une approche partagée et des propositions concrètes. Je parle de solutions à identifier grâce à un dialogue constant avec les décideurs politiques européens », a déclaré à cette occasion le nouveau président qui prend la tête de l’organisation alors que celle-ci est porte une voix dans les instances européennes où se négocient actuellement les termes de la future feuille de route climatique de l’UE.

Le transport maritime et les ports sont concernés par plusieurs directives du paquet législatif Fit for 55. 

La rédaction