Entré à la Bourse de New York (NYSE) le 28 janvier, l’armateur israélien de porte-conteneurs a d'abord connu un flop retentissant. Avant un redressement rapide… 

Entré à la Bourse de New York (NYSE) le 28 janvier, ZIM, pourtant renfloué financièrement grâce à une année extrêmement profitable, n’a d’abord pas convaincu. La compagnie, dont c’est la quatrième tentative en bourse, avait initialement prévu de vendre 17,5 millions d'actions à un prix unitaire de 16 à 19 $. Finalement, elle a revu ses plans et a émis 14,5 millions d'actions à 15 $ l’action. 

À peine introduit en bourse, le titre de ZIM a immédiatement plongé, enregistrant son plus bas à 11,34 $. Loin des attentes du 10e transporteur maritime mondial de la ligne régulière (1,5 % de PDM mondial). Mais depuis, l’action ne cesse de grimper, clôturant la semaine dernière à 18,69 $.

Au cours des dernières séances de bourse, sa capitalisation boursière a augmenté de 837 M$, pour atteindre 2,14 Md$. La valeur de ZIM est actuellement bien supérieure à celle de Euronav (1,79 Md$) et Frontline (1,34 Md$). 

A.D.

Photo : ©ZIM