Les débuts de la compagnie israélienne à la bourse de New York devraient refroidir les ardeurs des compagnies qui y pensent chaque jour en ce moment.

Les bénéfices conséquents enregistrés en 2020 par le plus petit des dix premiers grands transporteurs maritimes de conteneurs n’ont manifestement pas suffi à décrocher l’intérêt des investisseurs. Les premiers pas de la société basée à Haïfa sur le marché new yorkais NYSE ont déçu. 

Lancée au prix de 15 $, l’action de ZIM est actuellement cotée à 12,025 $, après avoir enregistré son plus bas à 11,340 $. Loin des attentes du 10e transporteur maritime mondial de la ligne régulière (1,5 % de PDM mondial). La compagnie israélienne, dont c’est la quatrième tentative en bourse, avait initialement prévu de vendre 17,5 millions d'actions à un prix unitaire de 16 à 19 $. Finalement, elle a revu ses plans et émis 14,5 millions d'actions à 15 $ l’action.

La compagnie a ainsi levé 218 M$ alors qu’initialement, elle pensait drainer 280 à 332 M$. 

SM Line sur les pas de ZIM ?

Pour rappel, jusqu’alors, le capital de la société se répartit entre la famille Ofer (32 %), la Deutsche Bank (17 %) et Danaos (10 %). Les derniers chiffres publiés (30 septembre 2020) font état d’un encours total de la dette de 1,71 Md$ contre 1,61 Md$ à la fin de 2019, en raison de l'augmentation de ses affrètements (la compagnie ne possède que deux des 85 navires qu’elle opère). Au 30 septembre 2020, l'actif à court terme s'élevait à 823 M$, contre 976 M$ pour le passif à court terme.

Le transporteur a déclaré son plus grand bénéfice jamais enregistré au troisième trimestre 2020, soit 144 M$ avec un revenu par evp en hausse de 17 % par rapport à l'année précédente. Il n’avait pas enregistré de bénéfices significatifs depuis 2010.

SM Line, vigilant

L’an dernier, la flotte de l’israélienne est passée de 61 navires (292 303 EVP au début de 2020) à 81 totalisant 359 025 EVP à la fin de l'année. Elle n'a pas de navires en commande.

Le transporteur sud-coréen SM Line (25e rang mondial par la capacité avec une flotte de 11 porte-conteneurs totalisant 57 000 EVP) ne s’en est pas caché. Il envisage aussi une introduction en bourse au second semestre 2021, notamment à Séoul. Sans doute regarde-t-il avec intérêt la réaction des marchés pour ZIM.

SM Line se substitue à HMM dans l'alliance 2M

SM Line compte utiliser le produit de sa levée pour étoffer sa flotte et acheter des conteneurs afin de développer ses activités en Asie mais aussi venir en renfort de ses nouveaux partenaires au sein de l’Alliance 2M, Maersk et MSC, qu’elle a rejoints l’an dernier après le départ de HMM. L'accord couvre les services entre l’Asie et côte ouest de l'Amérique du Nord.

A.D.

Photo : ©NYSE