Le transporteur israélien a conclu un énième accord pour affréter trois nouveaux porte-conteneurs à double motorisation avec le GNL de 7 000 EVP.

ZIM, qui n’a quasiment pas de porte-conteneurs en propriété, a animé le marché de l’affrètement l’an dernier. Le transporteur israélien est de ceux qui ont été particulièrement actifs dans la quête du navire rare, notamment en concluant avec Seaspan, filiale d'Atlas Corp., pour 15 navires de 7 000 EVP à propulsion GNL, totalisant 2,25 Md$. Ils doivent être livrés en 2023 et 2024. Seaspan lui fournira en outre dix navires de 15 000 EVP à propulsion GNL.

Cette fois, la compagnie a négocié avec une « société affilée » à Kenon Holdings*, propriété du singapourien Idan Ofer, qui est par ailleurs son actionnaire à hauteur de 28 % de son capital. Il s’agit en toute vraisemblance d’Eastern Pacific Shipping (EPS).

36 navires en contrat d’affrètement

Le contrat porte sur trois unités de 7 000 EVP au GNL d'une durée de huit ans et d'une valeur d'environ 400 M$, soit 46 300 $/j par navire. Confiés au chantier naval sud-coréen Hyundai Samho Heavy Industries, ils devraient être livrés au cours du premier semestre 2024. 

Outre les 30 porte-conteneurs affrétés à Seaspan, ZIM a affrété six navires (motorisation conventionnelle) de 5 300 EVP à Navios et deux de 11 800 EVP à RCL. Soit 334 000 EVP au total.

La rédaction