Un souteur supplémentaire de GNL pour Shell

La compagnie pétrolière affrétera un souteur de GNL de 5 000 m 3 actuellement en construction en Espagne. La major pétrolière anglo-néerlandaise « prévoit de doubler ses infrastructures de soutage de GNL sur les principales routes commerciales...

HMM affrète trois VLCC neufs pour dix ans

Le contrat de construction avait été annoncé la semaine dernière. C’est la compagnie maritime sud-coréenne qui opérera les trois très grands transporteurs de brut commandés à Hyundai Samho Heavy Industries. Le commanditaire de la...

Ferry : 6,9 millions de passagers dans les ports britanniques seulement

C’est inédit depuis 60 ans. Le Royaume-Uni a enregistré l’an dernier le plus faible nombre de passagers à destination et en provenance du Royaume-Uni sur les lignes internationales. En 2020, les ports britanniques ont accueilli le plus faible nombre de passagers...

HHIH et Saudi Aramco associés dans l'hydrogène et l'ammoniac

En partenariat avec la compagnie de pétrole saoudienne Saudi Aramco, le groupe sud-coréen va développer des projets dans la production d’hydrogène et d’ammoniac. Les deux partenaires envisagent de développer des navires pour transporter du CO2 et du...

Conventionnel : Jumbo et SAL se rapprochent

Nouveau projet de consolidation dans le secteur du conventionnel. L’allemand SAL et le néerlandais Jumbo ont annoncé leur intention de créer une entreprise commune. Peu de choses ont été précisées si ce n’est leur intention de faire cause...

PIL condamnée à une amende de 3 M$

L’armateur singapourien a été condamné pour avoir déversé des eaux de cale huileuses dans le port d'Apra, à Guam, et avoir faussé les registres, selon le ministère américain de la Justice (DOJ). Cela ne va pas arranger la...

[Le chiffre du jour] 60 Mt de CO2 en décembre

Après un déclin historique l'an dernier en raison de la pandémie, les émissions de CO2 du secteur de l'énergie ont déjà fortement rebondi, met en garde l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Les émissions de CO2, g...

[Le chiffre du jour] 31 500 $/j pour affrèter un 4 400 EVP

L'appétit pour les navires semble inépuisable et les affréteurs n’ont désormais plus que l’embarras du choix tant ils sont sollicités. La flambée des taux d’affrètement dans le conteneur provoque une ruée sur les navires...

Pages