La réunion entre les syndicats et Anesco (l’association représentative du patronat de la manutention portuaire) le 1 er juin à Madrid s’est soldée par un nouvel échec. Coordinadora, la principale organisation syndicale, a annoncé que la grève aurait bien lieu les 5, 7 et 9 juin et qu’un nouveau préavis serait bientôt déposé pour des journées additionnelles. Le nœud du conflit demeure la demande des syndicats de garantir l’emploi des salariés. Anesco affirme vouloir «...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous