Le n° 2 du transport maritime mondial, qui opère aujourd’hui quelque 510 porte-conteneurs, a annoncé qu’il allait équiper d’ici 2020 « un nombre significatif de ses navires » de scrubbers, ces filtres qui permettent d’épurer le carburant de son soufre, dont le coût par unité est estimé entre 7 et 9 M$. La compagnie est de toute façon contrainte par les nouvelles normes réglementaires fixées par l’OMI, qui imposent de réduire d’ici 2020 la teneur moyenne maximale en...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous