Cet été, les cheminées des navires à la tête de Maure rouge vif crachaient encore un épais panache de fumées noires, à l’exception du Vizzavona. Ce ferry affrété pour cinq ans est la seule unité à posséder un scrubber. Pour autant, la compagnie ajaccienne intervient de la quille à la pomme du mât pour contrôler la pollution de ses navires. Sous la pression des riverains et des associations environnementales, la compagnie s’attèle à connecter ses navires au...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous