Cet été, les cheminées des navires à la tête de Maure rouge vif crachaient encore un épais panache de fumées noires, à l’exception du Vizzavona. Ce ferry affrété pour cinq ans est la seule unité à posséder un scrubber. Pour autant, la compagnie ajaccienne intervient de la quille à la pomme du mât pour contrôler la pollution de ses navires. Sous la pression des riverains et des associations environnementales, la compagnie s’attèle à connecter ses navires au...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous