L’énergie de La Réunion provient majoritairement de centrales à charbon. Dans un contexte où les économies développées se détournement du charbon avec des réglementations qui préconisent son abandon, « l’opérateur de ces centrales travaille sur un projet pour passer à la biomasse », indique Éric Legrigeois. Ce qui pourrait générer de nouveaux trafics. En effet, le pouvoir calorifique de la biomasse est moindre que celle du charbon. Et pour produire les mêmes...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous