La Guadeloupe tire profit de l’extraordinaire croissance du secteur de la croisière. Son trafic est passé, entre 2012 et 2019, de 160 000 à 420 000 passagers, certes grâce à 60 escales supplémentaires déportées en raison des ouragans Irma et Maria . Mais les flux attendus cette année sont à l’avenant. Pour accompagner la progression de cette activité, qui lui offre des croissances à deux chiffres depuis quelques années, Pointe-à-Pitre, baignée dans les eaux turquoise, a investi...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous