Ce sont deux petites lettres et un chiffre qui « poldérisent » actuellement tous les débats. Le CO 2 tient la marée haute et fait valser les dogmes quant à la stratégie à tenir pour s’en désintoxiquer et venir progressivement à bout des gaz à effet de serre générés par les navires. Conformément aux injonctions internationales de l’OMI, qui a sommé le transport maritime de montrer patte verte et fixé un premier curseur à 2030, date à laquelle les...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous