Selon la parole officielle, plusieurs ports ont essayé de s’équiper au cours des trois dernières années, comme Venise et Livourne par exemple. Mais visiblement, le courant a eu du mal à passer. Trop cher pour Venise. Le port a rapidement jeté l’éponge après une analyse sur les coûts et les bénéfices. Il a été dissuadé par les difficultés techniques liées à l’incompatibilité entre les équipements proposés à terre et les...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous