Comme la plupart des grands ports européens, Anvers se dit résolument engagé dans la course aux réductions de ses émissions d’oxydes d’azote et de dioxyde de soufre. La connexion électrique à quai fait partie du bouquet « vert » du port scaldien. Une quarantaine de bornes électriques ont été installées à certains endroits de l’arrière-port pour alimenter les remorqueurs, navires et paquebots fluviaux. Mais les développements se limitent à ces seules cat...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous