Travailler dans le maritime est un choix délibéré de votre part? Pauline des Vallières : Je dirais un choix saisi lors d’un cours de géographie en Khâgne quand j’ai découvert que 90 % de ce que nous utilisions quotidiennement avait été transporté par la mer. Un monde s’est alors ouvert à moi. J’ai enchaîné mes deux années de classes préparatoires avec une licence de géographie où j’ai choisi toutes les options qui se rapportaient à l’...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous