Avec un total de 102,8 MEVP traités dans ses terminaux en 2019, le manutentionnaire chinois, parmi les 5 premiers mondiaux, affiche un trafic en hausse de 4,8 % par rapport à l’année précédente. La filiale de Cosco pour l’exploitation portuaire, spécialisée dans les terminaux à conteneurs, réalise l’essentiel de son activité en Chine, avec 74,8 MEVP, soit 2 % de plus que l’année précédente mais c’est bien à l’international qu’il performe. Les terminaux...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous