DP World a gagné une nouvelle audience légale contre le gouvernement de Djibouti sur le bail du terminal à conteneurs de Doraleh, qu’il a résilié en 2018. Un tribunal de la Cour d’arbitrage international de Londres a ordonné à Djibouti de restaurer les droits et avantages prévus par le contrat de concession de 2006 à DP World et Doraleh Container Terminal SA dans un délai de deux mois, ou de payer des dommages et intérêts.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous