Quinze ans après le porte-avions Clemenceau , la France se voit confrontée à son fantôme, indique NGO Shipbreaking Platform, une ONG devenue spécialiste des données liées au démantèlement sauvage des navires. Le São Paulo (ex-Foch ) sera bientôt démantelé. Le navire avait été vendu par la Marine française au Brésil en 2000. Après avoir cumulé les avaries, il a été officiellement mis hors service. Sa vente aux enchères a été initi...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous