Une nouvelle société britannique baptisée Clean Carriers aurait signé une lettre d’intention avec des chantiers coréens et chinois pour l’acquisition de porte-conteneurs de 10 000, 12 000 et 15 000 EVP propulsés au GNL qu’elles mettraient ensuite en affrètement. Elle disposerait par ailleurs d’accords provisoires pour la fourniture de GNL, ce qui signifie qu’elle pourrait offrir des solutions de soutage prêtes à l’emploi pour les navires. Selon TradeWinds, le courtier maritime Affinity et le...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous